Das Mathematik-Abitur 2024 wird von Lehrern und Kandidaten als sehr schwierig angesehen

Das Mathematik-Abitur 2024 wird von Lehrern und Kandidaten als sehr schwierig angesehen
Das Mathematik-Abitur 2024 wird von Lehrern und Kandidaten als sehr schwierig angesehen
-

La première journée d’épreuve de spécialité du bac vient de s’achever et les candidats dénoncent déjà le niveau exigé dans une matière. À peine sortis de leur salle d’examen, de nombreux lycéens se sont en effet rués sur les réseaux sociaux pour pointer du doigt les exercices proposés au bac de maths 2024. «Je n’ai pas mon bac», concluent déjà hâtivement certains pessimistes.

«Personnellement, je n’ai compris que les probabilités», commente une internaute, avant qu’un lycéen n’évoque une «injustice» par rapport aux candidats du bac 2023. «Je porte plainte contre vous pour le bac Gabriel Attal», complète une autre, s’adressant au premier ministre et ancien ministre de l’Éducation nationale. La spécialité maths est pourtant l’une des matières les plus convoitées par les élèves de terminale : plus de 171.000 élèves – parmi les 730.000 qui passent le bac cette année – l’ont choisie.

Les enseignants partagent ce constat

Un sujet corrigé par le professeur de maths Rémi Chautard pour le Figaro Étudiant, qui ne manque pas de confirmer le niveau difficile de l’épreuve. «Je pense que ce soir, des élèves vont pleurer. Il y a des questions auxquelles les élèves français n’étaient plus habitués. Parfois piégeuses, en calcul, en raisonnement mais aussi assez fines, surtout à la fin», constate-t-il. Et d’ajouter : « À moins qu’il y ait une grosse harmonisation, les notes ne seront pas les mêmes que l’an dernier». Le professeur constate aussi une vraie différence de niveau entre le sujet proposé en métropole ce mercredi et celui sur lequel ont planché les élèves des centres étrangers au début du mois de juin.

Au-delà du niveau, Rémi Chautard comme les internautes espèrent que le sujet proposé ce jeudi 20 juin sera d’un niveau similaire, afin de ne pas créer d’inégalités entre les candidats. Puisque les deux enseignements de spécialité sont à la carte pour les élèves de terminale, deux épreuves doivent être organisées sur les deux jours. En effet, un élève qui aurait une spécialité physique chimie et maths ne peut pas passer ces deux épreuves le même jour à la même heure. Cela crée chaque année, depuis la réforme du bac, des iniquités entre les deux sujets proposés pour chaque matière.

-

PREV Olympische Spiele Paris 2024 | 14. Juli, ein Tag zum Feiern!
NEXT Trotz der Inflation weisen die Konten von Saint-Grégoire einen Überschuss auf